Gand & Bruxelles City Guide

Goedemorgen Gent, Goedemorgen Brussels ! Cette fois-ci c’est la Belgique qui nous a accueilli le temps d’un court séjour de trois jours. Au programme : Gand et Bruxelles.

3 jours, 13 kilomètres à pieds, 3 bars à bières, 400 000 Kcal (Au bas mot)

Pour ce nouveau City Guide, nous avions pour objectif de nous remplir la panse de bonne bouffe mais aussi tester de nombreuses bières. Sois rassuré, notre mission a été une réussite.

GAND, le petit Amsterdam

Gand ou Gent en néerlandais est une ville belge néerlandophone, située en Région flamande au confluent de la Lys et de l’Escaut. Avec pas moins de 250 000 habitants, la ville qui reste à taille humaine arrive à sortir son épingle du jeu avec un cadre de vie agréable et branché sans pour autant oublier son histoire.

Le risque quand tu vas à Gand, c’est de t’arrêter à chaque coin de rue (et donc de très peu avancer) pour regarder les monuments, l’architecture ou encore admirer toutes les œuvres de street art disséminées partout dans la ville.

Architecture

Gand ayant été l’une des grandes cités flamandes au Moyen Âge et à la Renaissance, son patrimoine architectural est considérable. Restauré au XIXème et au XXème siècle, Gand offre ainsi des panoramas d’une ville historique parmi les plus riches et pittoresques de Belgique, rivalisant avec Bruges.

Mais à la différence de cette dernière qui est souvent considérée comme une « belle endormie » médiévale, Gand n’a jamais cessé d’être une ville dynamique au cours de son histoire et elle a ainsi été régulièrement remaniée au fil des siècles. Son patrimoine est principalement composé de grands édifices religieux et civils du Moyen Âge, de vastes demeures médiévales, renaissance et baroques démontrant la richesse commerciale qu’a connu Gand, d’églises baroques, d’hôtels de maître rococo et aussi de bâtiments modernes. La Lys canalisée qui serpente dans la vieille ville contribue beaucoup à rehausser ce paysage urbain.

img_1174

Château des Comtes

Clairement, tu te dois d’aller y jeter un œil. Ce haut lieu touristique est une forteresse dont le passé mouvementé est étroitement lié à l’histoire politique et sociale complexe et souvent tourmentée de la ville. Il s’agit du seul château fort médiéval en Flandre dont le système de défense est encore intact. Le corps de garde, les remparts, le donjon, la résidence des comtes et les écuries te sont accessibles.

Tu peux réserver ta visite : ici, il t’en coûtera environ 10€ (billet sans réduction)

Street Art

Nous en avions entendu parler et étions prête à tomber sur quelques fresques planquées dans un recoin. Tu n’imagines pas quelle a été notre surprise en découvrant que nous venions de pénétrer dans le temple belge du street art.

Il existe de nombreuses cartes t’indiquant les rues à ne pas manquer comme le Sorry, Not Sorry à télécharger : ici. Cette visite peut-être faite en vélo ou à pieds. De notre côté, nous avons privilégié une bonne paire de baskets afin de partir à la découverte.

S’il y a bien une rue que tu ne dois pas rater, c’est la Werregarenstraatje (ou pour les non-bilingue néerlandais-français tout simplement : la ruelle aux graffitis). Cette rue est accessible à tous les artistes qui veulent s’y essayer, c’est une toile en perpétuelle évolution. Nous avons eu la chance de ne pas être submergée par le monde et donc de visiter cette fameuse ruelle, seules, ce qui évidemment rajoute au charme.

 

 

Une petite soif ? Rendez-vous au Dulle Griet

Forcément, se rendre en Belgique sans boire de la bière aurait été un véritable sacrilège. Notre chemin a croisé celui du Dulle Griet sur le Vrijdagmarkt. Soyons bien clair : c’est l’adresse à ne pas louper à Gand. Ta carte, est un lutin qui grouille de références. Le plus long sera probablement de choisir parmi les 250 bières qui te sont proposées.

Nous nous sommes laissées séduire par une Pêche Mel’Bush ainsi qu’une Augustijn Blond, une blond ale servie à la pression.

img_1262img_1260

img_1257

Si jamais t’es un peu plus joueur que nous, tu peux tenter la « Dulle Griet Max ».

Mais quel est le concept ? Une bière de 1,2 litre servie dans un verre géant. Ce dernier forgé à la main vaut une petite fortune alors afin d’être sur qu’aucun vol ne sera commis, une caution est demandée : ta chaussure.

Hissée dans un panier accroché au plafond, tu ne tarderas pas à voir une palanquée de souliers au dessus de ta tête. On a découvert le concept après avoir déjà consommé deux verres chacune… il ne nous semblait pas raisonnable de reprendre une aussi grosse consommation. Mais la prochaine fois qu’on y mettra les pieds, tu peux être sur que cet énorme verre sera pour nous.

Photo issue de TripAdvisor

Donc, si tu veux le folklore et passer des heures à regarder la décoration, c’est l’endroit pour toi. En revanche, sois prévenu : le service n’est pas le meilleur du monde… Pas d’aide lors du choix des bières, pas de sourire,… Bof. Heureusement que nous avions avec nous l’application Untappd qui nous a permis de faire des choix qui nous correspondaient parfaitement.

Pour la petite histoire : « Dulle Griet » signifie « Margot l’Enragée », surnom donné à la fille de Charles Quint mais également à un canon rouge exposé dans non-loin du bar.

Adresse : Vrijdagmarkt 50, 9000 Gent, Belgique

Envie de bruncher ? Luv L’oeuf est là pour toi

Luv L’oeuf est l’endroit instagrammable par excellence… on ne va pas se mentir. Sauf que si on a poussé les portes de ce restaurant c’est avant tout pour leurs gaufres et pancakes dont tout le monde parle et pour cause… C’est une petite tuerie.

Aucune réservation n’est possible et tu ne peux pas venir à plus de 6 personnes. Alors un conseil, arrive tôt le week-end (sinon c’est plutôt tranquille) et divise ton groupe si vous voulez être admis.

Aussitôt installées, aussitôt servies.

Oui, nous avons eu cette chance d’être prise en charge dès notre arrivée et de pouvoir manger rapidement. Heureusement d’ailleurs car nous n’aurions pas pu tenir plus longtemps tellement tous les plats nous faisaient de l’oeil.

Nous nous sommes arrêtées sur : des gaufres accompagnées de poulets frits et des pancakes avec du bacon, un café et un cappuccino et deux jus (fraises, poire, pomme et jus d’orange).

img_1188

Clairement, on ne s’est pas adressée la parole le temps du repas. Nous étions absorbées par nos plats. Une cuisson du poulet parfaite, de la légèreté pour des pancakes fluffy à souhait ou encore un cappuccino divin… Bref, si tu cherches un endroit où bruncher, prendre ton petit dej’ ou faire ton goûter : fonces-y.

Adresse : Nederkouter 30, 9000 Gent, Belgique

Et si on passait à table ? Bienvenue chez Otomat

Evidemment au bout d’un moment, nos estomacs ont commencé à crier famine et c’est donc en cherchant autre chose que nous avons eu la belle surprise de tomber sur Otomat.

Des bières (oui, oui, encore) et des bons produits, on ne peut pas se tromper.

Spécialisés dans la pizza, ce restaurant te propose des produits italiens. Nous nous sommes laissées tenter par une sublime burrata et une pizza à partager. Côté boisson, un tableau noir t’oriente sur les bières à prendre.

Pour nous, le choix s’est porté sur une brasserie que nous chérissons : la Jungle Joy de chez BBP (on t’en parle plus bas, lors de notre visite à Bruxelles) ainsi que sur la Vedett Session IPA.

Aucune fausse note chez Otomat. Nous avons vécu un bon moment et avons pu discuter car oui, fait rare dans ce genre d’endroit : l’ambiance sonore n’est pas exagérée et nous pouvons parler.

img_1159img_1157img_1153

Adresse : Kleine Vismarkt 3, 9000 Gand, Belgique

Où dormir ?

Notre choix s’est porté sur l’hôtel Gravensteen en plein cœur de la ville. L’hôtel est établi dans un bâtiment du 19ème siècle (1865) et se situe en face du célèbre Château des comtes de Flandre, une forteresse médiévale vieille de 800 ans d’où ont régné les comtes de Flandre. Un emplacement vraiment unique pour arpenter la ville.

On ne va pas se mentir… pointe de déception. Malgré son emplacement qui envoie du bois. Nous avons trouvé l’accueil très froid et avons eu une chambre depuis laquelle nous avons entendu jusque 2h00 du bruit dans la rue et avec des canalisations qui sentaient mauvais…

Bref, c’est pas la mort, mais tu dois pouvoir trouver mieux…

Au revoir Gand … Bonjour Bruxelles

BRUXELLES, la capitale

Pour débuter, notre tour de Bruxelles a été assez succinct et nous avons sûrement raté la majorité des choses de la ville. Notre passage était court et surtout… on a passé notre temps dans les bars … On te raconte plus bas.

Bruxelles, capitale belge, saura te surprendre par son architecture mais aussi par sa douceur de vivre. Tu t’attends à tomber sur une vieille ville et tu tombes sur une ville cosmopolite et moderne. Tu t’attends à tomber sur un énorme mastodonte et finalement, tu te retrouves dans une ville à taille humaine. Il paraît évident, que Bruxelles a prévu de nous surprendre durant notre séjour.

La Grand-Place

La Grand-Place est la place centrale de la Ville de Bruxelles. Mondialement renommée pour sa richesse ornementale et esthétique, elle est bordée par les maisons des corporations, l’Hôtel de Ville et la Maison du Roi. Tu pourras y admirer l’architecture de jour comme de nuit grâce à un éclairage qui transforme magnifiquement les façades.

Nous avons adoré nous plonger dans les détails de l’architecture et imaginer ce que ces murs chargés d’histoire avaient pu voir. En revanche, nous avons été surprises du monde constamment présent sur cette place que ce soit à 11h00, 15h00 ou à 23h30.

img_1335img_1302

Jeanneke Pis

Nous avons décidé de ne pas aller dire bonjour au Manekken Pis, mais d’aller voir son pendant féminin : Jeanneke Pis … et ça tombe bien, cette jolie statue se situe à, à peine, quelques encablures d’un bar à bières que nous voulions faire…

La statue en bronze de Jeanneke-Pis est haute d’environ 50 cm. Elle figure une petite fille qui urine, nue et accroupie, une réplique féminine du Manneken-Pis en somme.

img_1332-1

Malheureusement, attends toi à avoir du mal à la voir, elle est enfermée dans une sorte de cage…

img_1331

Si tu es de passage sache que l’histoire rapporte que, par l’érection de la Jeanneke-Pis dans la capitale belge, l’objectif était d’établir l’égalité homme-femme, réparant une injustice vieille de plus d’un demi-siècle.

La légende, quant à elle, affirme que Jeanneke symbolise la fidélité. Il est traditionnel de jeter des pièces dans les vasques de la fontaine, le montant de la somme sacrifiée prouve l’affection que l’on porte à la personne aimée.

Alors, même si tu n’y crois pas, tu peux tout de même jeter ta petite pièce car l’argent récolté est reversé à la recherche contre le cancer. Belle action non ?

Prochaine étape pour nous Het Zinneke. Aussi appelée Zinneke-Pis, est une sculpture de bronze de Tom Frantzen qui représente un chien en train d’uriner contre une borne. Décidément nous sommes fans de cet humour.

Evidemment, nous avons chercher à boire une petite bière… Après tout, nous sommes en Belgique.

Une petite soif ? Viens au Brussels Beer Project

Brussels Beer Project, c’est un peu notre chouchou. On t’en a parlé suite au Planète Bière et même plus haut dans l’article.

Commençons par le commencement.

L’histoire du Brussels Beer Project ou BBP pour les intimes se compte en quelques années, pas en siècles. Le projet a vu le jour en 2013 sous l’impulsion de deux passionnés, Olivier et Sébastien. Aux caves des abbayes, ils ont préféré Bruxelles : cosmopolite, contemporaine, vibrante. Leur mission ? Réveiller la bière belge, la dépoussiérer et la sortir du carcan du passé.

D’un point de vue dégustation nous nous sommes laissées tenter dans un premier temps par plusieurs verres de dégustation parmi lesquels nous retrouvions la Grosse Bertha ou encore la Delta IPA. Nous avons ensuite opté pour un 15cl de Chove Chuva. Amande, vanille, tabac ! Voilà les arômes que les fèves de Tonka apportent à la Chove Chuva. Tout ça sur une base de malts Carafa lui conférant des caractéristiques d’un Stout : chocolat & café. On adore.

img_1281

Pour finir cette soirée, nous avons choisi de repartir sur une référence plus légère : la Jungle Joy (en 50cl of course). La Jungle Joy, c’est une bière avec des vrais morceaux de mangue et de fruits de la passion, mais sans ajout de sucre et sans arômes artificiels.
Elle te séduira par son côté gourmand et généreux et son incroyable fraîcheur. Loin d’être une bière fruitée comme les autres, les houblons balancent bien l’acidité des fruits avec une pointe d’amertume.

 

Ce spot belge a réussi à nous séduire tant par la qualité des produits proposés que par l’ambiance qui y règne. Ce bar est également un lieu de brassage pour BBP il est donc super intéressant de voir les installations de la brasserie. On te le recommande 😉

Adresse : 188, Antoine Dansaert 1000 Bruxelles

Tu n’as pas fini d’épancher ta soif ? Rejoins-nous au Délirium

Autre lieu emblématique pour la bière : le Délirium café. Si tu es amateur de bières, ce serait limite un sacrilège de ne pas aller descendre quelques verres dans ce bar dédié à la bière. Dans un décor entièrement voué à l’univers des brasseries (anciennes plaques émaillées, chopes ou encore plateaux de services), tu pourras passer des heures à regarder autour de toi.

img_1329-1img_1321

Evidemment, le bar n’est pas connu que pour sa déco mais doit sa renommée à la carte digne d’un bottin contenant ne serait-ce que : 2 000 références.

 

Idéalement situé, le bar est trouve dans une petite impasse près de la Grand-Place, appelée Impasse de la Fidélité (Getrouwheidsgang).

On aime par dessus tout ces lieux conviviaux, « à la bonne franquette » alors forcément en se sentant comme à la maison, on s’est laissé tenter par de nombreuses bières dont nous ne saurons même plus vous dire les noms… Une chose est sûre elles étaient bonnes. Laisse-toi guider par le barman qui n’hésitera à t’orienter s’il n’est pas sous l’eau.

Adresse : Impasse de la Fidélité 4, 1000 Bruxelles, Belgique

Tu te laisseras bien tenter par une gaufre ? File chez la Maison Dandoy

On en avait longuement entendu parler et nous voulions absolument nous faire une gaufre (hors celle du brunch évidemment) dans la tradition belge. Et quoi de mieux que de se rendre dans une institution : La Maison Dandoy située Rue au Beurre dans la galerie de la Reine, une galerie bruxelloise datant du XIXᵉ siècle. D’ailleurs, pour la petite histoire, cette galerie forme avec la galerie du Roi et la galerie des Princes un ensemble architectural unique : les galeries royales Saint-Hubert.

88b00f90-d92f-44cd-b4aa-4dd297beb9b0

La Maison Dandoy travaille exclusivement avec des ingrédients frais et naturels ce qui lui vaut une renommée au travers toute la Belgique et au-delà encore depuis 1 829.

Outre leurs merveilleuses petites biscottes sucrées, ce sont leurs gaufres qui nous ont attirées. Légère et aérienne, la gaufre de Bruxelles est à la fois croustillante et onctueuse. Généreuse et chaleureuse, caramélisée et beurrée, la gaufre de Liège est parsemée de morceaux de sucre qui croquent sous la dent. Quant aux garnitures, sucre, chocolat, chantilly, glace… Tout est permis !

De notre côté, nous avons craqué pour la gaufre de Bruxelles avec chocolat et chantilly (on ne se refuse rien). Nous nous sommes aussi accordées un « petit » Speculoos Macchiato DIVIN. Il s’agit d’une expérience touristique que tu ne peux pas manquer. Un moment de calme avant de retourner battre le pavé.

img_1348img_1342

Adresse : Rue au Beurre, 31 1000 Bruxelles

Où dormir ?

Cette fois-ci on s’est fait plaisir. Notre hôtel n’était autre que le Sofitel. Nous avons fait notre réservation sur Verychic, ce qui nous a permis d’obtenir un prix plus que raisonnable pour le lieu.

Avec un petit déjeuner compris, nous avons pu nous faire véritablement plaisir.

Tu pourras également profiter du spa ainsi que de la salle de fitness si jamais tu as une once de culpabilité concernant tes petits excès. Tu t’en doutes… nous n’y avons pas mis les pieds.

Enfin, n’hésite pas à te rendre sur le rooftop de l’hôtel. Cette terrasse située au 7ème étage te donne un beau panorama. Rien de mieux pour lire ou profiter d’un peu de calme.

img_1277

Pour conclure, nous avons du prendre 3 kilos chacune durant ce court séjour. La nourriture y est généreuse et les verres y sont légions. Nous avons particulièrement aimé Gand. Cette ville a réussi à se transformer en devenant une ville moderne et dynamique sans perdre son histoire et reléguer au second plan ses sublimes monuments. Une chose est sûre : la bière a une place prédominante… et ça c’est MER-VEILLEUX.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close